.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [FB] MIKEL&KELIHANIS ■ It's so hard to love you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


▪ messages envoyés : 40
▪ avatar : Nina Dobrev
▪ copyright : Faut que je cherche parce que l'avatar n'a pas de signature
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

MessageSujet: [FB] MIKEL&KELIHANIS ■ It's so hard to love you.    Jeu 22 Déc - 22:29

Mikel&Kelihanis ♦ I don't want to let you go.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]20 Avril 2011 :

Les fleurs commençaient tout doucement à pointer le bout de leur nez, on pouvait déjà entendre les hirondelles chanter. En regardant à ma fenêtre, cela peut paraitre digne des plus grands films romantiques et je ne peux m'empêcher de sourire en constatant les faits, c'est tout simplement ma vie. J'ai une famille aimant, un petit ami à tomber et je ne manques absolument de rien. Je me turlupine quand même au fond de moi pour savoir comment je vais avouer à mon père, que je ne veux plus faire mes études de médecine mais, de photographie. a médecine est quelque chose d'important dans la famille et pour tout dire, cela a tendance à me faire peur. Mon programme de la journée ? Etant en période de vacances, je vais me pavaner dans les bras de Mikel, mon petit ami depuis quelques mois. Nous nous connaissons depuis l'enfance mais, il y a quelques temps, nous avons commencé à fricoter et maintenant, nous sommes ensemble. Il est plus vieux que moi mais pour tout dire, je m'en fiches un peu. L'année prochaine, je suis officiellement majeure donc, je n'aurais plus de soucis de ce côté là. Même si je fais pour l'instant des études qui ne me conviennent pas, pour mon père, je ne suis pas à sa merci et même si il désapprouverait cette relation, je la vivrais quand même à fond. Mikel m'apporte un équilibre que je ne saurais expliquer. Il m'apaise et me donne l'impression de voir la vie comme un conte de fée, même si je suis un peu trop vieille pour croire à ce genre de choses. Enfin bref, je m'habille tout simplement et me dirige en direction de l'appartement de Mikel. C'était un appartement simple mais, cela nous suffisait amplement. J'avais besoin de son aide, parce que le moment de tout dire à mon père approchait et pour tout dire, cela me faisait vraiment peur. Je sais qu'en allant le voir, j'allais trouver du réconfort et de l'aide, pour surmonter cette épreuve qui sera difficile. Il ne me reste que 4 mois avant la fin de ma première année de médecine et je ne sais pas comment annoncer à mon père que je vais tout arrêter pour faire ce dont je rêve depuis toujours. Arrivée devant la porte, je toque en espérant qu'il soit là .
©clever love.

____________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Best way to make the impossible
They say we are what we are. But we don't have to be. I'm bad behavior but I do it in the best way.©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 61
▪ avatar : jack falahee.
▪ copyright : (av) ckib.
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

hullabaloo
relationships:
rp en cours : { lyssa - kelihanis - ... - ... }

MessageSujet: Re: [FB] MIKEL&KELIHANIS ■ It's so hard to love you.    Jeu 22 Déc - 23:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Que ça s'arrête, ton souhait le plus profond. Que ce sentiment de faiblesse s'en aille, que ce sentiment de n'avoir jamais rien fait parte loin, loin de toi. Tu voulais que tout ça, ça s'arrête. Alors tu avais pris une décision bien grande, bien trop grande. Tu ne serais pas faible, tu serais celui qui protégeait les autres, et ce même si tu devais partir, si tu devais t'éloigner de ceux que tu aimais. Ta famille, ta copine actuelle, tes amis. Sincèrement, rien ne te semblait mieux que de partir aujourd'hui. Glissant tes affaires dans ton sac, tu t'occupais de réfléchir à tout ce que tu avais, ce que tu n'avais pas, ce que tu devais emporter et ce qui ne risquait rien. Tu ne pensais pas revenir rapidement, alors tu devais prendre absolument tout ce dont tu avais besoin. Pour aller où ? L'armée. C'était un choix que tu avais fais quelques semaines auparavant déjà, mais tu n'avais pas mis grand monde au courant, excepté ta famille. Ni ta copine, ni tes amis ne savaient que tu allais partir. Tu comptais leur envoyer un message quand tu serais dans le bus qui viendrait chercher les nouvelles recrues, pas avant parce que tu savais qu'ils pouvaient t'en dissuader. Et tu ne voulais pas qu'ils le fassent. Affaires préparés, tu étais fin prêt et tu avais encore une heure pour aller tranquillement jusqu'à l'endroit où ce bus viendrait vous chercher. Alors t'avais attrapé ta veste, que t'avais mise, et t'avais attrapé ton sac, qui était tout de même assez lourd. T'allais partir maintenant. T'allais partir sans rien dire, comme un lâche, parce que t'avais peur de faire les choses en face. Et c'était triste pour toi, mais quelqu'un toquait à la porte. Tu ne pouvais pas faire comme si t'étais absent, tu risquais de louper ton bus, alors t'as éteint toutes les lumières, et t'es parti ouvrir la porte. Kelihanis. C'était elle, c'était ta copine. Avant ça, c'était ta meilleure amie. Mais au fur et à mesure du temps qui s'écoulait, vous vous étiez rapprochés à ce point-là. Tu l'avais faite reculer doucement, et t'étais sorti avec ton sac, fermant ta porte à clé. « Désolé Keli, j'ai pas de temps pour te parler. » Brutal comme mots, mais c'était habituel venant de toi. Tu l'avais regardée, et puis tu t'étais rendu compte que tu ne pouvais pas la planter comme ça. « Si c'est important viens avec moi, mais.. Mais j'ai vraiment pas le temps. D'ailleurs il va même falloir que.. Moi.. J'te parle. » T'étais comme ça, toi. T'allais rompre, là, peut-être pas tout de suite mais dans quelques minutes, quelques dizaines, vingtaines, dieu seul savait. Mais t'allais le faire, parce que si t'y crevais, tu ne voulais pas qu'elle s'auto-détruise. Parce que la possibilité que tu crèves, dans ton crâne, elle était de quatre-vingt dix pour cent.

____________________________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
on veut des rêves
qui nous soulèvent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[FB] MIKEL&KELIHANIS ■ It's so hard to love you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pardon de Saint Blaise au Cloître Pleyben
» Pardon de Saint Michel de Brasparts.
» Le cheval égaré du Menez Mikêl en Brasparts
» Strollad Menez Sant Mikêl 2014-2015 / Repas à Pont Coblant 2015
» Kwiatkowski, un nouvel avenir chez Sky ?(Sondage + Prochain récit sur PCM 16)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lovers of the light :: (lincoln) :: south quarter-