.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 m'abandonner au désir qui s'embrase (lyskel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


▪ messages envoyés : 61
▪ avatar : jack falahee.
▪ copyright : (av) ckib.
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

hullabaloo
relationships:
rp en cours : { lyssa - kelihanis - ... - ... }

MessageSujet: m'abandonner au désir qui s'embrase (lyskel)   Jeu 22 Déc - 18:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Tu finis de ranger les quelques affaires qui traînent. Tu veux qu'elle soit parfaite, cette soirée. Pourquoi ? Parce que c'était votre soirée, c'était votre soirée de Noël, certes à l'avance, et tu voulais que tout soit parfait autour de vous. Tu voulais la voir heureuse ce soir, et tu savais que tu le serais également parce que tu l'étais toujours lorsqu'elle était près de toi. Lyssa. C'était le seul prénom qu'il suffisait de chuchoter pour te faire sourire. Juste penser à elle te faisait plaisir et tu voulais qu'elle arrive, maintenant, à cet instant, pour la prendre dans tes bras, pour sentir le contact de ses lèvres, le contact de sa peau, pour sentir son odeur et ressentir sa douceur contre tes doigts. Tu voulais qu'elle soit là, et tu savais qu'elle viendrait alors t'essayais profondément de ne pas être impatient. Mais au fond de toi, c'était bien trop dur. Tu ne pouvais pas t'empêcher de te demander comment elle serait habillée, même si tu savais qu'elle allait être parfaite physiquement comme toujours, comment la soirée allait se passer, même carrément tout ce qui allait se passer. Non, tu n'étais pas tant stressé que ça, t'étais juste un peu trop impatient de voir ta copine arriver. T'avais décidé de te calmer un peu, t'asseyant sur ton canapé alors. Et t'avais attrapé le bandeau avec les cornes de renne que tu avais depuis bien trop longtemps, et également le bonnet de lutin que t'avais acheté à la même période, et t'avais froncé les sourcils. T'allais en faire quoi de ça, exactement ? T'avais haussé les épaules, et finalement tu t'étais mis les cornes de renne sur la tête juste pour t'amuser un peu, parce que t'avais trop rien à faire sinon. Attrapant ton téléphone dans ta main, tu regardais les messages que t'avais envoyé à ta copine. Bien trop de messages. L'un pour lui dire que tu l'aimais, l'autre pour lui dire qu'elle te manquait, encore un pour lui demander quand elle arrivait, puis où est-ce qu'elle était, puis qu'elle te manquait, encore une fois. Et puis tu lui avais dis de se bouger les fesses parce que tu voulais la voir. Et là, maintenant ? Maintenant tu lui avais envoyé un message pour lui dire que t'allais la transformer en lutin avec un bonnet parce que tu trouvais ça rigolo. Bien sûr, parce que sinon c'était pas drôle, t'avais envoyé tout ces messages pendant les cinq dernières minutes. Au fond, t'espérais qu'elle ne soit pas avec quelqu'un de sa famille à cet instant. Ou ça paraîtrait probablement étrange de recevoir des messages d'une personne toutes les cinq secondes. Oui probablement. Et quand t'eus cette pensée, tu finis par poser ton téléphone. Tu ne voulais pas qu'elle ai à s'expliquer à qui que ce soit pour ces messages, alors t'allais arrêter. Du coup, t'étais assis sur ton canapé, avec tes cornes de renne sur la tête, le bonnet de lutin dans la main, à regarder l'écran verrouillé de ton téléphone en attendant ta copine. Le pire dans tout ça ? T'étais très concentré sur l'observation de cet écran noir. Au pire des cas, tu avais bien donné une clé à Lyssa pour la porte d'entrée, elle pouvait ouvrir la porte toute seule.

____________________________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
on veut des rêves
qui nous soulèvent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 37
▪ avatar : amelia zadro.
▪ copyright : moi-même (avatar)
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

hullabaloo
relationships:
rp en cours : (mikel) - (nana)

MessageSujet: Re: m'abandonner au désir qui s'embrase (lyskel)   Ven 23 Déc - 19:49

le sourire aux lèvres, lyssa dévale les escaliers en direction du couloir où elle s'empresse d'attraper le reste de ses affaires. dans sa hâte, elle en oublierait presque de dire au-revoir à ses parents. mais c'était sans compter sa mère qui passe la tête depuis la cuisine et l'interpelle intriguée par l'impatience donc sa fille fait preuve. on peut savoir où tu vas comme ça ? - je sors avec des amis, je vous en ai parlé ce matin. qu'elle répond innocemment tout en enfilant son manteau. mais elle sent le regard de sa mère peser sur elle. elle voit bien qu'elle sent que quelque chose ne tourne pas rond, que le comportement de sa fille l'intrigue. mais ce qu'elle ne voyait pas venir c'était cette proposition qui d'ordinaire lui aurait fait plaisir mais qui, ce soir, tombait mal. tu veux que je t'accompagnes ? je dois justement aller faire quelques courses. un sourire forcée aux lèvres, lyssa s'efforce de refuser la proposition. mais elle sait pertinemment qu'il est impossible de discuter avec sa mère, surtout lorsque celle-ci a les idées bien marquées en tête. c'est ainsi qu'elle se retrouve sur le siège passager, le regard porté vers la route. lyssa, elle sait que les questions vont venir, que sa mère va jouer de sa curiosité pour découvrir ce qu'elle cache et ça l'angoisse un peu. parce que lyssa elle ne va évidemment pas rejoindre des amis. non, lyssa c'est avec mikel qu'elle a rendez-vous et il lui est impossible de cracher le morceau. ça devrait être facile pourtant, mais elle n'y parvient pas. je te dépose où mon poussin ? dans ses pensées, elle relève la tête vers sa mère et lui donne un nom au hasard. une amie qu'elle ne connait pas assez pour vérifier ses dires, mais suffisamment pour ne pas se méfier. gênée et légèrement stressée par la situation, lyssa secoue ses jambes qui frottent contre son sac de voyage à ses pieds. et c'est sans doute ça qui permet à sa mère de débuter l'interrogatoire, cherchant à savoir où ils allaient, ce qu'ils allaient faire, si elle restait dormir et tout ce qu'une mère pourrait voir savoir d'autre. et lyssa elle déteste mentir à ses proches, même à ses parents. elle, elle préfère l'omiscion c'est plus facile. mais elle s'efforce de trouver des réponses cohérentes. et ça lui démange de craquer et de lui balancer la vérité, mais elle a trop peur pour ça. alors elle ment. et son portable vibre sur ses cuisses. son sourire revient à la lecture du message affiché sur l'écran, le suivant ne fait qu'élargir la courbure de ses lèvres. mikel. elle s'apprête à répondre lorsqu'elle reçoit la suite de ses messages et finit par pouffer doucement lorsque celui-ci mentionne un bonnet de lutin. et sa mère elle s'en rend compte. c'est marla, elle s'impatiente. elle est toute seule avec les garçons du coup elle m'appelle à l'aide. elle aurait pu mentionner nana, mais elle ne le fait pas. parce que même nana elle ne sait pas, pour mikel. personne ne sait. tiens tu peux t'arrêter là, c'est juste derrière. merci mamoune. elle dépose rapidement un baiser sur sa joue, et sort en vitesse sans lui laisser le temps d'ajouter quoi que ce soit. lyssa, elle court presque dans la rue, parce que cette histoire l'avait mise en retard et qu'elle détester évidemment d'être en retard. elle se hâte donc, en direction de cette marla pour finalement faire un détour qui la mènerait tout droit au réel lieu de rendez-vous.
devant la porte, elle ne prend pas la peine de toquer et entre grace au double des clés accroché à son propre trousseau. doucement, elle pose son sac à terre, essaye de faire le moins de bruit possible alors qu'elle l'aperçoit sagement installé sur le canapé. alors elle avance à pas de lui vers lui, se place derrière et va pour déposer un baiser rapide sur ses lèvres, surprise. mais elle n'en a pas eu assez alors elle s'empresse de faire le tour du canapé pour s'asseoir sur lui et goûter encore à ses lèvres. tu m'as manqué. c'est naturel, ça vient du coeur, parce que oui il lui a terriblement manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 61
▪ avatar : jack falahee.
▪ copyright : (av) ckib.
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

hullabaloo
relationships:
rp en cours : { lyssa - kelihanis - ... - ... }

MessageSujet: Re: m'abandonner au désir qui s'embrase (lyskel)   Ven 23 Déc - 22:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Alors que tu comptais te lever pour commencer à préparer à manger, pour elle et toi, tu fus surpris par la jeune femme qui s'était penchée pour t'embrasser. À vrai dire, tu ne pus même pas empêcher un sourire d'apparaître sur tes lèvres. Encore plus lorsqu'elle vint en face de toi, à s'asseoir sur toi. Ses lèvres, tu les voulais encore et encore contre les tiennes. Tant même que quand elle parlait, t'avais envie qu'elle se taise, et tu comptais même bien lui faire comprendre. Alors t'as posé un de tes doigts sur sa bouche quand elle eu finit de parler, et t'as souris doucement. « Tu m'as manqué aussi. Mais tais-toi. » Et tu t'es légèrement redressé juste après tes mots, pour rapprocher ton corps du sien un peu plus. Et t'as toi-même embrassé ses lèvres, avec une douceur inimaginable. Parce qu'au fond, c'était une des choses les plus douces que tu pouvais faire. Et pourtant, il fut court ce baiser, beaucoup trop court, mais tu ne voulais pas déjà la lasser avec tout tes baisers, pas immédiatement. Alors t'as glissé tes doigts dans ses cheveux, tout en la regardant. Elle était toujours aussi belle, définitivement. En réalité, tu avais l'impression qu'elle devenait de plus en plus belle chaque jour. Et finalement, tu as suivi ce que tu disais dans tes messages et tu lui as mis ton bonnet de lutin sur la tête, avec un sourire aux lèvres. « À partir de maintenant, tu es le plus beau de tout les lutins. Et j'suis ton renne de compagnie officiel. » Tu pouvais pas t'empêcher de faire ce genre de commentaire qui, ma foi, semblait parfois un peu trop enfantin. En la soulevant pour l'asseoir à côté de toi, t'as pensé à quelque chose en plus. Elle était là, c'était le plus important, mais quelque chose d'autre te semblait d'une importance égale. Alors tu n'attendais pas plus que ça pour demander. « Tu restes avec moi cette nuit ou.. Ou tes parents pensent juste que tu restes pour la soirée avec une de tes amies ? » Aucune rancœur dans tes mots, même si au fond ça te plairait de te dire qu'ils étaient au courant, ses parents. Mais tu savais que c'était compliqué, parce que même toi tu aurais du mal à dire à tes parents, à tes frères et à ta sœur que tu étais en couple avec une fille plus jeune que ton petit frère. Tu te voyais mal leur dire en réalité, mais tu savais que ça te ferait du bien, quand tu t'arrêteras de cacher ça comme si c'était le pire des secrets. Et puis tu t'es levé, en attendant sa réponse, pour peut-être aller préparer à manger. Et puis au final tu t'es dis que c'était pas une si bonne idée que ça, de faire à manger aussi tôt. Alors t'es resté vers elle, tu l'as basculée sur le canapé pour l'allonger et tu t'es placé au dessus d'elle. Tu faisais souvent ça en réalité, elle devait certainement avoir l'habitude. « T'es belle. » Tu souris en la regardant, elle est même magnifique. Tu peux pas décrocher ton regard de son visage. Ses lèvres, ses yeux bleus, son nez, absolument tout chez elle est parfait. Parfois t'en venais même à te demander comment tu avais fais, huit mois auparavant, alors que tu n'étais pas avec elle. Comment t'avais pu faire, dans ta vie beaucoup trop calme, pour te sentir bien, pour te sentir heureux sans que rien ne se passe, sans qu'elle soit proche de toi ? « Je t'aime.. » Tu ne te sentais même pas obligé de dire tout ce que t'avais dans la tête, parce que tu savais que ça se voyait, que tu l'aimais. Parce que tu lui montrais, comme tu ne l'avais jamais montré à qui que ce soit. Parce que tu étais amoureux, véritablement, profondément. T'étais si amoureux que ça dépassait toutes les logiques imaginables. T'étais si amoureux qu'en réalité, ça devrait être interdit d'aimer quelqu'un comme tu l'aimais. Pourquoi ? Parce qu'à ce point-là, c'était presque irraisonnable. C'était à la limite entre l'amour ou l'obsession. À la limite entre quelque chose de doux et magique ou quelque chose d'effrayant, quelque chose qui pouvait dévorer quelqu'un de l'intérieur. C'était au niveau de cette limite-là, mais tu avais la chance de pencher plus du côté d'un amour bien trop passionnel plutôt que du côté d'une obsession aux allures amoureuses.

____________________________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
on veut des rêves
qui nous soulèvent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 37
▪ avatar : amelia zadro.
▪ copyright : moi-même (avatar)
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

hullabaloo
relationships:
rp en cours : (mikel) - (nana)

MessageSujet: Re: m'abandonner au désir qui s'embrase (lyskel)   Sam 24 Déc - 13:30

tu m'as manqué aussi. mais tais-toi.un large sourire se dessine sur ses lèvres alors qu'il lui ordonnerait presque de se taire. mais elle s'exécute pour mieux se laisser embrasser par la suite. les yeux fermés, elle se laisse bercée par cette douceur dont il fait preuve, douceur qu'elle aime tant. puis ses doigts se glissent dans sa crinière et elle ne peut s'empêcher de frissonner doucement à son contact. et c'est sans qu'elle ne le voit arriver qu'elle se retrouve avec un bonnet sur la tête, le fameux bonnet de lutin. et elle se met à rire, doucement puis plus fort en faisant secouer sa tête pour faire du bruit. à partir de maintenant, tu es le plus beau de tout les lutins. et j'suis ton renne de compagnie officiel. elle aurait pu trouver tout ceci ridicule, mais non. lyssa, elle trouve ça plus adorable, amusant. elle est bon publique de toute façon, elle rigole de rien. puis en rien elle n'avait peur du ridicule. tu restes avec moi cette nuit ou.. ou tes parents pensent juste que tu restes pour la soirée avec une de tes amies ? aucun reproche, elle le sait et pourtant son sourire se terni un peu. l'idée même que leur relation demeure aujourd'hui encore un secret est l'une des seules choses qui, ces derniers temps, arrive à lui faire perdre le sourire. parce qu'elle sait qu'au fond c'est de sa faute et que même s'il lui était difficile de l'avouer à sa famille, il était prêt, lui. elle lui suit alors du regard lorsqu'il se lève. un instant il lui semble qu'il va pour partir, mais il reste. alors elle en profite pour répondre, légèrement sur la défensive. je me suis dit que peut-être je pouvais rester ici ... alors j'ai prévenu ma mère qu'en fonction de la tournure que prendrait la soirée, je risquerais de ne pas rentrer. elle le regarde, parce qu'elle ne sait pas vraiment comme il va réagir et lui il vient s'installer sur elle. lyssa elle se laisse faire, trop docile, et son sourire revient instantanément. elle avance ses mains en direction de son visage, mais s'aventure au niveau de sa tête pour jouer avec les bois en tissus qui trônent sur sa tête. et ça la fait rire, doucement, de le voir d'en bas avec ce déguisement. t'es belle. je t'aime ... elle le regarde alors, dans les yeux, les siens sont brillants et même si elle n'est pas aussi expressive que lui, ses expressions suffises à lui faire comprendre que la réciproque est tout aussi valable. arrêtes, tu vas me faire rougir ... elle vient placer ses mains sur son visage pour se cacher de lui. elle en a l'habitude pourtant, mais elle rougie trop souvent au moindre compliment. et c'est un large sourire aux lèvres qu'elle le laisse la regarder à nouveau, venant déposer sa main sur sa joue pour la caresser de long en large. lyssa elle avait plus de mal à s'exprimer que lui et pourtant elle se redécouvrait à ses côtés. parce qu'elle n'avait jamais ressenti ce genre de chose avant et qu'il lui semblait que son coeur pouvait exploser à tout moment tellement il battait fort pour lui. chacune de ses pensées allaient dans sa direction et elle sentait son estomac se tordre délicieusement lorsqu'elle se trouvait en sa compagnie. c'était assez nouveau pour elle qui n'avait jusqu'alors vécu que des amourettes sans avenir. mais avec mikel ça lui semblait différent, tout lui semblait différent. alors elle s'efforçait d'être à la hauteur de lui montrer à quel point elle aussi elle tenait à lui. je t'aime aussi, mais tais toi. qu'elle lui réplique, en référence à ce qu'il lui avait dit plus tôt, avant de venir poser ses lèvres contre les siennes. parce qu'elle en avait jamais assez et qu'elle ne s'en lasserait sans doute pas.

____________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 61
▪ avatar : jack falahee.
▪ copyright : (av) ckib.
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

hullabaloo
relationships:
rp en cours : { lyssa - kelihanis - ... - ... }

MessageSujet: Re: m'abandonner au désir qui s'embrase (lyskel)   Sam 24 Déc - 17:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Après ta question, tu as bien vu le sourire de la jeune femme diminuer. Tu savais pourquoi. T'avais envie de lui dire que c'était pas grave, si elle ne leur disait pas maintenant, mais ça t'agaçait quand même de devoir te cacher, de devoir ne rien dire. Parce que ça te plairait bien à toi, de sortir avec elle dans la rue, en lui tenant la main, à pouvoir l'embrasser, à pouvoir lui dire tout haut que tu l'aimais sans craindre de rencontrer quelqu'un que vous connaissiez. Mais tu ne disais rien, parce que tu étais celui qui la pressait un peu trop pour ça. T'étais assez respectueux pour attendre pour toutes autres choses, mais tu n'avais pas envie d'attendre plus longtemps pour apprendre à ta famille que tu étais amoureux de quelqu'un. C'était te demander énormément de choses, ça. Elle se cache quand tu la complimentes et ça te fait immédiatement sourire. Adorable, c'est comme ça que tu la qualifierais. À tout moment, mais encore plus lorsqu'elle agissait de cette façon. Tu la trouvais toujours mignonne quand elle rougissait, et puis t'avais l'impression d'avoir ce pouvoir sur elle quand elle rougissait. Un pouvoir un peu trop puissant d'ailleurs. Tes yeux se fermaient au contact de sa main sur ta joue, parce que chacun de ses contacts te faisaient un bien fou. C'était comme si jusqu'ici, tu n'avais pas vraiment vécu. Tu avais fais semblant de vivre, à chaque instant tu faisais semblant de respirer, tu faisais semblant d'être quelqu'un alors qu'aucun cœur ne battait réellement dans ta poitrine. Et puis tu l'avais rencontrée, et tout avait commencé à être réel. Ces battements trop forts, ces sentiments délicieusement douloureux, toutes ces magnifiques choses que tu pouvais ressentir lorsque tu étais à ses côtés. Ses mots te font sourire, elle te reprend, pour faire la même chose que toi. T'adores ça, au fond. Ça te fait te sentir encore plus proche d'elle que tu ne l'es déjà. Alors t'as approfondis ce baiser, quelques secondes seulement, certes, mais tout de même. Et t'avais éloigné ton visage quelques secondes après, ouvrant tes yeux pour la regarder. Tu te lasserais jamais de la vision de ta copine en dessous de toi, ou même au dessus en fait. « Copiteuse. » T'as murmuré ce mot, parce que ton âme d'enfant restait bien trop présente et que tu disais encore ce genre de mots qui n'avait aucun sens, qui en fait n'existait même pas. Et tu glisses tes doigts contre sa joue, pour caresser sa peau, encore. Tu ne t'en lassais pas, de la toucher, de la caresser, de tout ça. Tu finis par te placer totalement contre elle, même si tu fais attention à ne pas mettre tout ton poids sur elle pour pas l'écraser, et t'as même glissé ton visage dans son cou, pour l'y embrasser peut-être un peu trop doucement. Puis, après une seconde de réflexion, t'as relevé le visage pour la regarder. « Dis.. Est-ce qu'on va faire quelque chose un jour toi et moi.. ? Je vais pas te presser pour ça, t'en fais pas, c'est juste que.. » Que quoi ? Tu lui avais jamais vraiment parlé de ça depuis que vous étiez ensemble, parce que tu savais qu'elle était vierge et tu voulais qu'elle soit réellement prête avant de faire quoi que ce soit, parce que tu voulais pas qu'elle le regrette ou qu'elle se dise qu'elle avait mal fait de le faire avec toi pour la première fois. « Huit mois d'abstinence c'est long. Surtout en sachant comment j'étais.. Avant. » Tu voulais dire par là qu'avant t'arrêtais clairement pas de changer de partenaire que pour ça. Elle avait corrigé cette erreur, elle et sa perfection, elle avait changé ce défaut que tu avais. Mais tu pouvais encore attendre pour elle, tu pouvais attendre autant qu'il le fallait, tant qu'elle restait à tes côtés.

____________________________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
on veut des rêves
qui nous soulèvent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


✰ ✰

MessageSujet: Re: m'abandonner au désir qui s'embrase (lyskel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

m'abandonner au désir qui s'embrase (lyskel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» Mon coeur s'enflamme et embrase mon être quand ton regard croise le mien //Rhinoutte//
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lovers of the light :: (lincoln) :: south quarter-