.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 crash (nana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


▪ messages envoyés : 44
▪ avatar : rieder
▪ copyright : ckib (mickel)
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

MessageSujet: crash (nana)   Mer 21 Déc - 11:21

t'en as marre toi. t'es fatigué d'tout ça, d'ta vie. pourtant ta vie, tu la rêvais atypique, et c'est c'qu'elle est, alors de quoi tu t'plains, cal ? t'as c'que tu voulais. t'as le risque, l'adrénaline, l'amour, toutes ces choses qu'les gens voudraient. alors t'es là, tu marches dans les rues qu'tu connais par coeur, tu pourrais rentrer chez toi les yeux fermés. ce soir, t'as terminé tard le boulot. ton boss t'as dit d'faire des heures supplémentaires alors qu'le magasin est en train de couler. tu comprends pas tout, mais tu l'fait, tu dis "oui patron" et tu bosses. t'as pas envie d'faire un pas de travers, parce qu'il pourrait te coûter cher, le pas. il pourrait t'coûter la liberté, t'en es sûr. toi, t'es devenu un peu parano, depuis ces histoires de braquages, depuis saul. mais tu fais ça pour elle, toujours pour elle, si seulement elle savait c'que t'endures. des fois, tu la détestes, des fois, t'as envie d'partir et d'laisser tomber, noyer tes démons. mais ils savent nager, t'laissent pas en paix, alors tu restes. tu restes par amour.
t'arrives devant la porte de votre appartement, tu sais qu'elle t'attend. qu'elle va t'sourire comme elle le fait à chaque fois, qu'elle va glisser un "je t'aime" à ton oreille. des gestes robotisés, mais elle fait pas exprès. toi ils t'font plaisir ces gestes, et tu sais qu'le jour où elle le fera plus, c'est qu'elle t'aimera plus, ou qu'l'amour fou sera passé, éteint. tu souffles un coup, et ouvre la porte. et tu la vois, ta tatouée, tu la vois plus belle que jamais, tu t'demandes pourquoi elle s'est fait si belle, sûrement qu'elle va t'cacher un truc. tu la connais. t'es parano mais réaliste. salut, toi. t'approches pas trop, tu sais jamais comment elle peut réagir. Généralement, t'attends toujours qu'elle vienne vers toi, son sourire accroché à ses lèvres roses. ça crève les yeux qu't'es fatigué. est-ce qu'elle va y faire attention ? est-ce qu'elle va t'poser la question ? est-ce qu'elle va péter les plombs, ce soir, parce que t'es rentré tard ? t'as peur de tout ça, et t'as pas envie qu'ça se passe comme ça. puis tu t'dis, y a des chances pour qu'elle te demande un truc ce soir, tu sais pas, tu l'sens, c'est comme ça. tu la connais trop bien, nana. tu sais que, quand elle a ce sourire étincelant, c'est pour t'charmer. alors t'es un peu froid, bras croisés contre ton torse, tu la regardes. t'as ce regard sombre et chaleureux à la fois. sourire qui vient illuminer ton visage. toi, t'as un truc à me demander. tu ris un peu, doucement, et t'attends qu'elle te dise. t'attends un peu stressé, mais tu caches. tu caches toujours à nadja quand ça va pas, parce qu'elle peut faire une crise à tout moment, et tu détestes, détestes.

____________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alors je ferme les yeux quand j’dors et j’attends qu’elle dise encore. Mais qu’il est faux ce bel accord, il grince avec nos dents, mais qu’il est fourbe ce corps à corps, il m’a pincé jusqu’au sang. — Odezenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 127
▪ avatar : scarlett simoneit
▪ copyright : ckib. (avatar) hedgekey (signature)
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

hullabaloo
relationships:
rp en cours : cal, nana, sohan ; 2/5 libres

MessageSujet: Re: crash (nana)   Mer 21 Déc - 17:48

tu t'es apprêtée. ce n'est pas habituel. lorsque tu sais que tu vas passer la soirée enfermée une fois de plus avec cal, rien en t'empêche de rester en pyjama ou bien de mettre un simple jean pour plaire à ton homme. mais pas ce soir. ce soir, tu as des projets. sortir. t'enfuir de ta prison dorée. tu as mis une robe, noire, qui plaira à ton cal tu l'espères. une touche de mascara sur tes yeux pour en faire ressortir le bleu profond. et te voilà prête pour une sortie. il n'y a plus qu'à l'attendre. tu ne veux plus t'échapper sans sa permission comme tu l'as fais il y a quelques semaines. cela n'apporte rien de bon quand tu n'en fais qu'à ta tête. tu restes alors simplement assise sur le canapé, un élastique noué maladroitement autour de ta chevelure en un chignon irrégulier et tombant. le temps ne passe plus. tes yeux sont accrochés à la pendule. tic tac. tic tac. les aiguilles de l'horloge percutent ton coeur à chaque avancée. tic tac. il devrait déjà être rentré. tic tac. que fait-il ? tu tournes la tête pour chercher avec quoi passer le temps. mais tu n'as rien, tu n'es passionnée par rien. tu te contentes de la balle rebondissante qui te sert à jouer avec le pitbull câlin. tu la serres dans ta main, comme une balle anti-stress. tu la presses, le plus fort possible, comme si cette petite balle représentait tout tes malheurs, cette maladie, cet ennui, le fait que cal rentre tard une fois de plus en prétendant aller travailler. qui prouve qu'il ne rejoint pas une maîtresse ? la balle se plie à la forme de ta main, elle se plie à tes volontés, quoi que tu lui fasses. tu as l'impression d'être à l'image de cette balle en attendant l'arrivée de l'homme chaque jour. tu souris, te comparer à une balle, c'est plutôt cocasse. tu la jettes en l'air, la rattrape, rit en la voyant retomber par terre. tu as alors cinq ans le temps d'un instant. retour en enfance. tu poses la balle en te mordillant la lèvre. tu comptes. synchronisée à l'horloge, une seconde, deux secondes, trois secondes, quatre secondes ... cinquante-neuf secondes. une minute, deux minutes. il n'est toujours pas là. tu te sens comme anna dans la reine des neiges, qui attend impatiemment que sa soeur daigne quitter sa chambre.
la porte s'ouvre. tu te lèves en vitesse avec un sourire au coin des lèvres, tête légèrement penchée sur le côté à la manière d'un chiot. il sait que tu veux lui demander quelque chose. il ne te connaît que trop bien après tant de temps passé à supporter tes humeurs. tu t'approches de lui, doucement pour ne pas paraître trop brusque. tu l'embrasses sur la joue, tout près de l'oreille et lui murmure. je t'aime. comme chaque soir. qu'il n'oublie pas que quoi que tu lui fasses subir, jour après jour, tu ne cesses de l'aimer. tu lui fais les yeux doux en baissant un peu la tête, ta voix et douce et basse. tu parles d'un air doux et suave à la fois pour le séduire. j'aimerai sortir ce soir, aller boire un verre quelque part et ... m'amuser. la teinte de tes yeux s'assombrissent légèrement quand tu les relèves vers lui pour le scruter en profondeur. tu n'peux pas m'le refuser, ça sera l'occasion de te faire pardonner pour être rentré si tard.

____________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
M'échouer encore sur les récifs de ta névrose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 44
▪ avatar : rieder
▪ copyright : ckib (mickel)
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

MessageSujet: Re: crash (nana)   Mer 21 Déc - 21:13

t'avais raison. elle est venue, s'accrocher à ton cou, en te glissant les quelques mots tant attendu, qui te font sourire. elle est belle, dans sa robe noire. elle est belle tout l'temps de toute façon, nadja. et tu t'souviens la première fois que tu l'as vu, cheveux dans le vent comme un rêve. tu t'souviens d'être tombé, comme ça, d'un coup. amoureux dès la première seconde. t'as compris que nadja, elle était faite pour toi. t'as jamais été vraiment romantique toi, d'ailleurs t'aimes pas ça, mais avec nadja c'est différent. nadja c'est celle qui t'faut. un peu comme un piège, t'es tombé dedans sans savoir la démence de cette fille. mais tu t'en fous, tu t'en tapes putain. tu la connais trop bien, nana, quand elle te regarde un peu comme une enfant, avec une voix qui ne s'accorde pas avec celle d'un enfant pourtant. voix mielleuse, qui te charme au plus haut point. elle sait faire, nadja. elle a appris à t'apprivoiser, comme personne d'autre. si bien qu't'es trop faible face à elle là. toujours les bras contre ton torse, t'essaye de rester impassible quand elle t'avoue son envie. sortir. elle veut sortir. t'as ce regard froid qui s'abat sur elle, l'air un peu détaché. nadja... tu peux pas. t'as pas envie d'faire ça. tu sais comment ça va se passer, enfin, tu t'en doutes. t'as trop peur, t'es pas à l'aise avec le fait d'la laisser sortir, même si c'est avec toi. t'as les nerfs qui montent quand elle te reproche d'être rentré tard. t'es pas du genre calme toi, t'es tout l'contraire. tu sais pas faire le mec zen, qui prend sur lui. on t'a jamais appris, toi, t'as toujours dit les choses. écoute, pourquoi on resterait pas ici, un bon verre de vin et j'te fais un bon truc à manger. ça t'dit pas ? t'essaye de rester calme, pour elle, parce que t'as pas envie d'l'énerver. pas ce soir. trop fatigué. et puis tu sais... si j'suis rentré tard c'est pour nous. pour toi. en vérité, pour elle. pour les cachets, pour les soins, pour cette merde de maladie. tu décroises tes bras, serres et desserres des poings doucement. t'as la boule au ventre. tu vois bien qu'dans son regard ça va pas. tu sais plus quoi faire. perdu. perdu. et ça s'voit, que nadja, elle va pas aimer. ça s'voit qu'elle te déteste, là, en ce moment. et tu ne connais que trop bien son regard, qui veut bien dire qu'elle va t'faire regretter. t'as peur et t'as pas peur. tu joues l'insensible, pourtant elle te connait bien, et elle sait comment te toucher. s'te plaît, j'suis crevé. t'en peux plus, putain, c'est pas une vie. avec les braquages et tout ça, t'es plus vraiment toi même, t'es cal, plus callum et ça, ça veut tout dire déjà.

____________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alors je ferme les yeux quand j’dors et j’attends qu’elle dise encore. Mais qu’il est faux ce bel accord, il grince avec nos dents, mais qu’il est fourbe ce corps à corps, il m’a pincé jusqu’au sang. — Odezenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 127
▪ avatar : scarlett simoneit
▪ copyright : ckib. (avatar) hedgekey (signature)
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

hullabaloo
relationships:
rp en cours : cal, nana, sohan ; 2/5 libres

MessageSujet: Re: crash (nana)   Mer 21 Déc - 22:16

il allait t'énerver, tu le sentais. la soirée risquait d'être longue. tu ressens une décharge électrique lorsqu'il prononce ton prénom, presque du bout des lèvres, comme le dernier souffle d'un condamné qui sait qu'il n'aura bientôt plus de répit. c'était à la fois comique et empli d'une certaine tendresse. douceur qui se mêlait à la colère qui grandissait dans ton esprit. tes plans étaient bouleversés. il ne voulait pas sortir, pas t'accompagner pour une soirée en dehors de cette prison. il faut dire que t'es parfois un peu égoïste. tu le sais qu'il est fatigué, ça se voit, mais tu t'en moque. tu veux sortir, tu veux voir du monde. pourquoi aurait-il le droit de sortir lui ? et toi, tu restes enfermée, comme raiponce. mais t'en as marre d'être cette princesse séquestrée. pourquoi ne pas être celle qui part à l'aventure, que rien n'arrête ? ni homme, ni maladie, ni danger, ni peur, ni rage ? il a l'air en rogne, avec son temps passé dehors pour vous, apparemment. pf, belle blague. tu vois ses poings se serrer. tu fronces les sourcils. tu n'as rien fait de mal, rien dit de travers. après tout, c'est peut-être sa faute si tu es sans cesse en colère et en désespoir. tu croises les bras sur ta poitrine en serrant les dents. rester ici ? tu sais que je passe mes journées ici ?  tu tapes presque du pied par terre, comme un enfant capricieux qui n'a pas ce qu'il veut. tu prétends rentrer tard pour nous, mais c'est pour toi. tu ne penses pas à moi qui reste seule ici toute la journée à attendre que tu rentres. tu boudes presque. après tout, c'est égoïste de te laisser seule, sans se soucier de ce que t'en penses. tu mérites mieux, non ? toi qui t'était fait belle pour lui, il n'a même pas fait de remarque sur ta tenue. tu aurais dû enfiler un vieux pyjama, ça n'aurait pas fait de différence pour lui. de toute manière, il ne te voit plus, ne te regarde plus, il doit en regarder d'autres. tu en es persuadée.
tu es presque outrée, tu en perds ton latin. tu dis être fatigué, et bien dors ! je ne t'ai pas demandé de m'accompagner. tu prends ta veste, et l'enfiles en le fixant du regard pour voir sa réaction. oui, tu es prête à sortir seule, bien que tu saches que ce n'est vraiment pas une bonne idée. mais si ça peut le faire réfléchir, alors soit. j'y vais seule, bonne nuit. tu restes face à lui en attendant qu'il s'écarte de ton chemin.

____________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
M'échouer encore sur les récifs de ta névrose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 44
▪ avatar : rieder
▪ copyright : ckib (mickel)
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

MessageSujet: Re: crash (nana)   Ven 23 Déc - 10:27

tu l'sens, oh ouais, qu'ça va partir comme t'aimes pas. qu'les cris vont fuser, qu'les poings vont s'écraser dans les murs, parce que sauvagerie oblige, t'es comme ça, tu tapes dans les murs pour pas taper autre chose, mais c'est pas ta faute, tu fais pas exprès. la violence elle est en toi, pourtant, ta mère a toujours voulu t'apprendre à rester calme, mais c'est échoué. comme elle a échoué beaucoup d'choses avec toi. t'es égoïste, avec nadja. tellement égoïste que ça t'fait peur parfois. tu te demandes comment tu peux lui faire ça. l'enfermer dans une prison dorée pendant qu'toi t'es dehors, à courir les rues avec saul, à la recherche d'un peu d'argent sale. elle a vraiment envie de sortir, et puis, elle s'est fait belle, t'as rien dit sur sa tenue, tu t'en veux maintenant. pourtant promis juré, tu la regardes encore, tout le temps, mais quand t'es rentré dans l'appartement toi, c'qui t'a frappé, c'est qu't'as capté direct qu'elle voulait te demander quelque chose. c'est pas la robe qui t'a frappé en premier. pour moi ? nadja tu sais pas tout c'que j'fais pour nous. tu t'en rends même pas compte. tu sais que... que quoi ? tu braques des pauvres commerçants qui t'ont rien demandé avec un flingue sur la tempe ? tu vas vraiment lui dire ça, cal ? non, alors tu t'arrêtes net. t'essayes de trouver quelque chose d'autre à dire, puis tu préfères changer de sujet, en espérant qu'elle ne capte pas que t'as vraiment bloqué sur ta phrase, les yeux remplis de panique. je m'amuse pas, tu sais ? t'es au courant de ça sérieux ? j'sors pas pour aller faire la fête. et tu sais qu'elle ne te croira pas. tu sais qu'elle va te demander qui t'es allé voir encore jusqu'à cette heure-ci, et comment elle s'appelle, la fille invisible que t'as invité à prendre un verre. elle va s'imaginer ça, tu l'sais, tu l'sais pertinemment et ça t'rend fou. toujours face à elle, quand elle s'apprête à partir, tu t'appuies contre la porte d'entrée. t'as l'air d'un gamin mais en réalité t'es juste paniqué. sauf que tu l'montres pas. t'as appris à gérer ton stress et ta panique depuis que tu braques. c'est saul qui t'a appris à tout contrôler. t'es l'roi du bluff maintenant. l'roi des mensonges. j'te laisse pas partir seule. regard froid et dur, t'as l'impression d'parler à une enfant. pourtant, tu vois bien qu'c'en est plus une, dans sa robe un peu trop courte à ton goût pour sortir toute seule. et puis, soyons réaliste, si nadja sort seule, on sait jamais c'qui peut arriver. elle peut paniquer pour un rien, faire une sale crise d'angoisse, on sait pas. elle est pas fragile, nadja, mais juste malade. alors tu la protèges, sûrement un peu trop et c'est c'qu'elle va certainement te reprocher dans quelques secondes. elle comprend pas, mais si tu fais ça, c'est parce que tu l'aimes. t'as jamais aimé comme ça, alors peut-être que t'en fais un peu trop, mais on t'a pas appris les codes de l'amour. on t'a pas appris les gestes et les mots qu'il faut dire quand ça va pas, alors tu te débrouilles tout seul, face à une nadja totalement folle de rage contre toi.

____________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alors je ferme les yeux quand j’dors et j’attends qu’elle dise encore. Mais qu’il est faux ce bel accord, il grince avec nos dents, mais qu’il est fourbe ce corps à corps, il m’a pincé jusqu’au sang. — Odezenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 127
▪ avatar : scarlett simoneit
▪ copyright : ckib. (avatar) hedgekey (signature)
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

hullabaloo
relationships:
rp en cours : cal, nana, sohan ; 2/5 libres

MessageSujet: Re: crash (nana)   Ven 23 Déc - 18:49

il se foutait certainement de toi. tu n'avais d'autres explications. il avait du culot de prétendre faire tout ça pour vous. sortir ainsi, jusqu'à tard le soir. ne rentrer qu'après en avoir terminé avec ses maîtresses. tu ne sais pas vraiment si ce sont des larmes de colère ou de désespoir qui montent vers tes yeux. tu as envie de lui cracher dessus tous les mots qui restent coincés dans ta gorge depuis bien trop longtemps. tu ne sais pourtant pas quoi lui dire, t'es démunie. tu ne sais même pas ce qu'il tente de te dire. cette phrase, restée en suspens. tu sais que ... que quoi ? qu'il ne t'aime plus ? qu'il n'a d'yeux que pour une autre ? que tu es pour lui le pire boulet de cette terre ? même ce qu'il te dit ensuite est risible. comme si tu allais le croire. il va jusqu'à t'interdir de sortir. tu ne sais même plus quoi faire, ni quoi dire. un rire nerveux se fait entendre, il passe le seuil de tes lèvres. tu ris, mais ce sont des larmes qui aimeraient couler à la place. tu peux presque déjà sentir l'humidité perler le long de tes joues, ruisseler ta tristesse. tu ris pourtant. tes nerfs ont lâchés. tu sers le poing, ferme les yeux, les rouvre et mord ta lèvre pour te contenir. tu voulais pas que tout éclate, mais tu n'as plus le choix, il te pousse à bout. je sais que quoi ? hein ? finis ta phrase, qu'allais-tu dire ?! je sais que quoi ? que t'en aimes une autre ? que tu t'en branles de moi ? que je n'suis plus rien pour toi ? j'suis quoi moi ?! tu cris presque. finis ta phrase ! tu sens tes sens s'alarmer. arrête de mentir ... sois honnête ... pour une fois t'as besoin de voir nana. tu veux une épaule pour pleurer. ses bras de petite fille pour supporter tes douleurs et tes pleurs. pleurs que tu as l'air d'être la seule à comprendre. les autres ne voient pas ce que tu endures. ils ne te voient pas. tu trembles presque, tu le hais. putain, tu le hais. mais, tu le hais autant que tu l'aimes. il est là, beau comme jamais, avec ses yeux fatigués et son air agacé. t'aimerais lui mettre ton poing dans sa gueule, tu veux lui faire du mal pour le punir des malheurs qu'il exerce sur toi et ton corps frêle. tu passes tes journées à lire des auteurs, des poètes, à bouffer de l'amour à la pelle. et cet amour, t'y a pas droit ? t'es amoureuse merde, tu l'aimes ce con qui t'empêche d'être heureuse. et c'est parce que tu l'aimes que tu ne te mets pas à hurler comme une hystérique. tu ne veux pas pleurer devant lui, tu ne veux plus. tu en as marre de ses regards de pitié. il te regarde comme si tu étais malade, mais tu l'es pas. non. t'es pas malade, t'es bien, t'es sensée. putain que oui, t'es sensée. c'est le monde qui est différent, t'as envie d'hurler, tu vois presque trouble. tu attends sa réponse à ta question, tu veux qu'il finisse sa phrase, qu'il t'avoue tout. son infidélité et le fait qu'il se foute de ta gueule depuis tout ce temps. mais, prise de panique. tu te mets à taper contre son torse de tes deux poings. pas fort, tu n'as pas de force. mais assez pour montrer ton mécontentement. tu tambourines sa poitrine, le désespoir entre les paumes de tes mains sèches. laisse moi sortir, j'te déteste ...  

____________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
M'échouer encore sur les récifs de ta névrose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▪ messages envoyés : 44
▪ avatar : rieder
▪ copyright : ckib (mickel)
MAKE MY HEART A BETTER PLACE
✰ ✰

MessageSujet: Re: crash (nana)   Mar 27 Déc - 15:08

et tu la vois s'affoler, devenir furie et folle. t'es désemparé, tu comprends pas, toi, comment elle peut penser qu't'en vois une autre avec tout ce que tu fais pour elle. mais c'est qu'elle s'rend pas compte sûrement. elle s'rend pas compte que toi tu niques ta santé et qu'tu joue avec le feu pour elle. tu braques, tu vises des inconnus un flingue à la main, cagoule sur ta tête. t'as l'mauvais rôle, t'es l'méchant garçon et elle sait pas. et toi t'as failli tout lui balancer d'un coup. t'es fou, cal. fou. nadja, elle te reproche de pas être honnête, mais tu peux pas. tu l'as jamais été dans toute ta vie à vrai dire, alors c'est pas maintenant que tu vas commencer. pourtant, ça mettra ton couple en danger, tu l'sais, et p't'être même que nadja partira un jour, si tu continues comme ça, mais tu peux pas, c'est plus fort que toi. tu peux pas lui déballer c'que tu fais, parce que t'as peur, et t'es presque sûr qu'elle te quitterait sur le champ, parce que vivre avec un gars comme toi, ça sert à quoi ? à rien, rien du tout. tu la vois, ta belle, les larmes au bord des yeux, à cause de toi, toi et tes mensonges. arrête, s'il te plaît arrête ! tu cries, t'arrives pas à te contenir comme elle. tu sais pas faire, même qu'tu vas exploser si ça continue, parce que t'es au bord du précipice, les poings fermés, qui te démangent. comment tu peux dire des trucs comme ça ? hein ? comment tu peux dire que j'm'en fous de toi ? nadja putain réfléchis. tu la regardes, les yeux noir et affolés. t'en as marre toi, d'avoir le mauvais rôle. t'en as marre, toi, d'être celui qu'on déteste. et c'est c'qu'elle te dit, tout en martelant ton torse de coups de poings, faibles, mais existants. ça t'fait mal, t'as le palpitant qui s'arrête presque tellement t'as mal. elle te déteste, cal, tu piges ? déteste. tu l'sais, et tu l'mérites, parce que tu fais tout pour qu'elle te haïsse, à la laisser seule dans cet appartement, enfermée avec pour seul compagnon un molosse. t'es l'pire des mecs, l'pire des amants. tu sais pas faire toi, tu comprends pas comment il faut faire pour prendre soin d'elle et la rendre heureuse en même temps. t'as l'droit de me détester, t'as l'droit. soupire long, t'attrapes ses poignets qui te frappent, tu les attrapes doucement, sans lui faire mal, pourtant, t'as cette colère grandissante en toi qui te dirait bien d'briser quelque chose de beau, mais tu prends sur toi. tu cherches désespérément son regard, à nadja, sans pour autant parvenir à le trouver, mais tu t'en moques, tu parles quand même. mais oublie pas qu't'es la seule que j'veux, l'oublie jamais. tu ravales ta fierté pour lui sortir ces quelques mots. ça tiendrait vraiment qu'à toi, t'aurais jamais dit ça. trop fier, t'es un hines, l'oublie pas. les hines ils ravalent pas leur fierté comme tu viens d'le faire normalement.

Spoiler:
 

____________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alors je ferme les yeux quand j’dors et j’attends qu’elle dise encore. Mais qu’il est faux ce bel accord, il grince avec nos dents, mais qu’il est fourbe ce corps à corps, il m’a pincé jusqu’au sang. — Odezenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


✰ ✰

MessageSujet: Re: crash (nana)   

Revenir en haut Aller en bas
 

crash (nana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Jeu Flash] Nanaca Crash
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour
» Bon ben crash serveur
» Crash Dive
» Nana, bientôt censurée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lovers of the light :: (lincoln) :: the center-